Une journée à la Villa Savoye

Pour tous les grands fans du Corbusier, pour tous les parisiens qui cherchent des activités sympas extramuros, pour tous les amoureux de l’architecture. Je vous propose une visite à la Villa Savoye. Située dans les Yvelines au 82 de la rue de Villiers à Poissy, cette villa de 440m2 a été construite aux alentours des années 1930 par le fameux Charles-Édouard Jeanneret, dit Le Corbusier et son cousin Pierre Jeanneret. Cette bâtisse qui reprend tous les fondamentaux du mouvement moderne est classée monument historique depuis 1964.


Comment y aller ?

Depuis la gare Saint Lazare, vous pouvez prendre le transilien J, surnommé Lola, il vous dépose en un arrêt à la gare de Poissy. Vos jambes vous emmèneront ensuite jusqu’à la villa. Votre deuxième option : le RER A depuis Châtelet les Halles, 9 arrêts puis descendre encore une fois à la gare de Poissy. Comptez une vingtaine de minutes à pied. Cela vous permettra de découvrir la ville. Revenons à nos moutons...

La petite histoire

Pour la petite histoire Pierre Savoye et sa femme cherchaient une maison pour venir passer des week-ends entourés de leurs amis. Cet emplacement, qui dominait la vallée de la seine, était parfait, il ne manquait plus que l’architecte. C’est donc vers celui de leurs amis les Churchs qu’ils se tourneront. Dans la lettre adressée à ce dernier, Eugènie Savoye avait notamment stipulé qu’elle souhaitait une maison de plain pied avec seulement sa chambre à l’étage. Mais les architectes souhaitaient une meilleure ouverture et visibilité sur le jardin et décidèrent de revisiter les exigences de la cliente en disposant les espaces de vie sur les deux étages supérieurs. Pendant la guerre, la villa est réquisitionnée par les Allemands puis occupée par les Américains, comme sa grande soeur, la cité radieuse à Marseille. Par la suite, elle subira de nombreuses restaurations pour ensuite être ouverte au public et classée monument historique.

Côté architecture :

- Les pilotis ont été choisis pour permettre aux voitures de se garer à l’abri.

- Le toit-terrasse, plat, permettait des économies en termes d’entretien et de construction.

- Elle a été surnommée « les heures claires » en raison de l’importance de la lumière dans la conception des espaces. L’interaction entre l’intérieur et l’extérieur est d’ailleurs un élément important de la recherche du Corbusier.

C’est une véritable promenade qui invite les visiteurs à se déplacer et à découvrir par eux-même les différents détails de cette architecture. Des courbes graphiques, un style épuré et des couleurs douces. Essayez de voir le bâtiment et les pièces par différents points de vue, chaque coin permet une perspective différente et c’est ce qui fait le charme de cette architecture, une architecture signée le Corbusier « Pure, nette, propre et saine ». Le salon a des couleurs douces, la cuisine ressemble à un laboratoire avec son carrelage blanc et ses placards métalliques, la chambre est épurée, fonctionnelle et donne l’accès à la salle de bain ouverte. Seule réflexion architecturale dont on ne peut, malheureusement, plus profiter : les alentours, la pleine nature qui s’est urbanisée avec le temps.

À quelques minutes de Paris, c’est une visite à faire et un lieu à découvrir, un parmi tant d’autres de ce même architecte. Pour aller plus loin, je vous invite à regarder les différentes visites autour du Corbusier à Paris et à consulter notre article ''balade architecture à Issy-les-Moulineaux''


Article et photos réalisés par Celestine & Co, blogueuse parisienne.

© 2020 laboutiquedevoyage. Tous droits réservés - Mentions légales